Compostage

Réduire ses déchets tout en produisant un terreau gratuit et écologique pour ses plantes ? Le compostage, processus naturel par lequel les déchets organiques sont dégradés et transformés en compost, est un procédé simple à mettre en œuvre, encouragé par Rennes Métropole qui met à disposition des habitants des composteurs individuels.

Composter, c'est futé !

Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques (déchets de cuisine, déchets verts et de bois) par des champignons microscopiques, vers de terre... en un produit comparable au terreau : le compost. C'est un amendement organique naturel à utiliser directement dans son jardin.

A l'heure où des campagnes de sensibilisation sont menées contre le gaspillage alimentaire (un Français jette en moyenne 20 à 30 kg de nourriture par an), la commune de Betton poursuit son action en faveur du compostage, une manière efficace et écologique de valoriser les restes alimentaires. Ainsi, la cuisine centrale, les écoles, la résidence de l'Ille, certaines ZAC et résidences privées sont équipées de composteurs partagés.

 

Mise à disposition de composteurs individuels

Pour encourager la pratique du compostage, Rennes Métropole propose, gratuitement sur inscription préalable, aux habitants résidant en pavillon la mise à disposition de composteurs individuels de 300 litres en plastique.

La commande s'effectue en ligne sur le site internet de Rennes Métropole ou auprès du numéro vert "Infos déchets" (08 00 01 14 31). Un composteur par adresse qui sera à retirer sur les plateformes déchets verts  de la Métropole, situées à Brécé, Clayes, Le Rheu, L'Hermitage et Saint-Sulpice-la-Forêt. Une mini-formation sera dispensée sur place avec la remise d'un guide sur les pratiques de compostage.

Comment faire un bon compost ?
Il faut incorporer successivement des couches riches en carbone et sèches (journaux, cartons, feuilles sèches) et des couches plus humides riches en azote (épluchures, tontes de pelouse). De manière à conserver le maximum d’éléments bénéfiques, un compost se réalise entre trois mois et un an.

Le mélange fréquent est la clé d’un compost sans ennui
Une double action se met ainsi en place : les matières ajoutées sont mises en contact avec les organismes décomposeurs et le compost est oxygéné, ce qui est favorable au développement de cette petite faune.

On l’utilise lorsqu’il est à maturité.
C’est à dire quand les matières ne sont plus identifiables et ressemblent à de la terre. Pour les matières non dégradées, elles sont remises dans le fond du composteur. Le compost s’applique directement sur le sol, un simple coup de râteau suffit à l’incorporer dans les premiers centimètres du sol. Pour les quantités, c’est selon la « gourmandise » des végétaux de 1 à 3 kg/m²/an, soit de une à cinq pelletées. Par dessus, l’idéal est d’appliquer un bon paillage. Ce qui évitera la pousse des herbes spontanées et conservera l’humus ainsi ajouté et l’humidité.